AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FORUM EN RECONSCTRUCTIONNNNNS 8D

Partagez | 
 

 Quand la fille de la lune à un nom~ -> Antonella O'Gartneth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis
Jess



Messages : 17
Date d'inscription : 19/03/2012
Localisation : Dans un trou a rat ~

MessageSujet: Quand la fille de la lune à un nom~ -> Antonella O'Gartneth   Dim 22 Avr - 11:30


‣Antonella O'Garneth

«La nuit, toute chose prend sa forme et son vrai aspect. De même qu'on ne distingue que la nuit les étoiles du ciel, on aperçoit alors sur la terre bien des choses qu'on ne voit pas le jour.»


feat. Haruna BY Ravenskar

Ma rédemption sera la mort de tout ce peuple ~

✖ Surnom : Anto' Ou bien la rêveuse de nuit.
✖ Sexe : Féminin qu'elle sache.
✖ Age : 327 ans, ca fait jeune encore~ Pourtant on pourrait dire à première vue la vingtaine.
✖ Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, les femmes peut-être lors d'une soirée. Un coup d'un soir.
✖ Race : Artefact. Offensif
✖ Groupe : Red Pets
✖ Power : Antonella possède bien sur la Morphose, ainsi que Régénération. Mais ce n'est pas tout elle utilise comme pouvoir celui de l'Esprit, ainsi elle arrive à de temps en temps savoir ce que les gens pensent, ou leurs attitudes. Elle goûte leurs aura et les reconnait après.
✖ Arme : Son arme de base c'est le "Black Moon ". Une arme spécialement faite pour elle, cet arme en question ne peut que lui obéir à elle. Il s'agit plus particulièrement d'une genre d'armure pour sa main et son bras. Son indexe est une fine pointe très longue et aiguisée. Un dard qui quand elle touche ou perce la peau d'une personne, fait apparaitre des sillons noirs sur la peau. La personne touchée se retrouve alors soumise à une douleur fine, en vous touchant a des points stratégiques elle bloque votre karma. Il ne peut plus aller dans vos organes vitaux. Si elle en touche trois. Vous mourrez. Après le passage de se doigt, on ressent comme un cris strident en son cerveau.. Elle la fait fusionner avec son bras parfois, ou bien elle l'associe à son Élément "L'Esprit".
✖ Métier : Espion et Artefact à la fois.


† Body description †



✖ Point fort : Sa discretion et son agilité a faire les choses.
✖ Point faible : Il est encore à découvrir, cherchez par vous même

Antonella, elle et son corps qui représente tout simplement une beauté de glace...Qui dégage une simple aura qui en impose. Elle a la chance d'avoir un corps dont les courbes sont graciles et élancées. Vertigineuses courbes pour le regard, vous ne trouverez pas plus féminin.

Car avant tout cet Artefact a un corps assez grand tout en finesse..modelé de façon à se glisser dans les endroits les plus étroits possibles dans le plus grand silence de mort qu'il soit. Une souplesse qui en étonnerait plus d'un les torsions corporelles ne sont pas un problème pour cette jeune femme.

Le plus voyant sur cet objet désirable, c'est ce regard aux sombres lueurs mais pourtant si intense...Des yeux rehaussés d'un far a paupière violet qui ne part jamais, incrusté dans sa peau par les expériences faites sur elle. Il semblerait que ce regard soit légèrement en amande, et la couleur bleu azur semble se dégrader de haut en bas la rendant plus animale qu'humaine. Une couleur plus foncé en haut et plus épuré vers le bas de son iris. Un regard empli de mille mystères indéchiffrables presque terne de toute expression au paradoxe de leur couleur envoutante vibrante de couleur.. C'est un regard qui détail le moindre mouvement, il se trouve que ses yeux sont nyctalopes et desceller le mouvement dans la nuit est une tâche aisée pour Antonella. Percer les éclairs d'expression dans ses yeux n'est pas une tâche facile. Car tout son harmonieux visage semble être un masque indéchiffrable pour qui daigne savoir ce à quoi elle pense. C'est un regard qui perce l'âme quand il s'affute. Un regard qui fait fondre quand il le désire, un regard tout simplement envoutant. Il n'y a pas plus féminin que ses longs et fins cils qui balayent doucement son regard lorsqu'elle cligne des yeux.

De plus qu'elle possède un fin nez légèrement retroussé que l'ont qualifiera de mignon. Chose peu courante et pourtant qui lui va à merveille et qui s'accorde avec le reste de son regard, comme ses belles lèvres pulpeuses couleur pétale de cerisier, en forme de coeur. Une fine de couche d'une matière inconnue est posée sur ses lèvres jamais elle ne part, elle est sécrétée avec soins par les injections qu'on lui a faite.

Des lèvres bien dessinées qui cachent une voix a s'en damner. Car la plus belle voix que vous puissiez entendre de toute est la sienne. Certainement la plus belle mais certainement celle qui sera entendue le moins. C'est une voix d'une pureté infime tintée d'une féminité sensuelle..une voix qui, est pourtant claire. Si elle venait à rire, vous admireriez les sons qu'elle dégage de sa voix, mais si vous écouteriez ses chants, vous pourriez boire ses paroles, vous laissez vous plier sous elle.. vous seriez soumis au chant d'une sirène. Comme dans les mythes, prêt à vous donner à elle pour tomber dans les abysses. Sa chevelure de nuit fait penser aux abysses de la voute noire qu'est le ciel lunaire. Une cascade de cheveux noirs longent sont dos et viennent caresser le creux de ses reins. De volumineux cheveux comme ceux d'une poupée présent en grand nombres et s'étalant fièrement. Quelques reflets bleu sont perceptibles en eux...Une crinière flamboyante sauvage..Qui fait ressortir son côté féminin. Mais lors de ses missions elles noue ses cheveux en une natte de côté pour ne pas être dérangée. Libéré ses cheveux font d'elle une denrée que tout être apprécierai pour cette pointe d'exotisme qui émane d'elle.

Une chaire épaisse et hâlée est sienne, une dont on ne regrette jamais le touché. Car par dessus tout il est d'une douceur duveteuse. Dommage que quelques mauvaises cicatrices hantent cette peau parfaite qui sous les rayons de nuit font ressortir la pâleur pure de cette peau unique. Nous devrons faire avec, par ailleurs il est difficile sur son magnifique buste aux formes diverses de ne pas perdre son regard sur sa poitrine déjà bien formée et alléchante..Deux belles formes arrondies qu'il vous faudrait escalader de vos doigts pour en palper le doux creux et une texture pourtant juste de fermeté. Une forme chaleureuse et saine pour la main, enfin jamais vous n'en aurez l'occasion. Enfin, passons cela sur les falaises du creux de ses reins longeant son fin ventre plat. Des courbes dangereusement tentantes qui dévalent sur des hanches dessinées à la perfection, un bassin qui pourrait surprendre ? Certainement ? Que savons nous après tout. Suivez de ses hanches ses délicieuses cuisses dont une paire de fesse trône sublimement. Oh oui, un joli petit fessier formé par deux belles montagnes tendres et musclées. N'ayez pas l'idée d'y poser la main..Cet endroit se révèle être tout aussi sensible que sa poitrine, garde a qui ose y toucher.

Son corps est robuste, fait pour le combat. Sa souplesse lui permet d'éviter les coups de ses adversaires. Antonella porte en général une tenue de cuir noire qui moule ses formes à la perfection. Une tirette se trouve au centre de cette combinaison, elle fend sa poitrine jusqu'à l'endroit ou s'arrête son bassin, endroit dont personne n'a accès. Habit qui d'ailleurs lui permet des mouvements larges et souples tout en la mettant en valeur. Elle dégage une certaine aura féline et séductrice. Notre dangereuse espionne manie à la perfection son arme, elle se déplace d'une manière lente une chaine en argent relie la dure carapace de saphir sur son poignet a son dard. On entend même cliqueter le bruit de ses chaines en métal qui s'entrechoquent. Un son qui souvent effraye, ou évoque une futur mort proche. Une carapace faite de cette pierre précieuse brille d'un bleu profond. Briser cette armure est simplement impossible. Par ailleurs ses doigts sont protégés tous un a un par l'armure aux extrémités pointus. Plus particulièrement son index l'est..Le plus dangereux de tous.

Ce qui compose son corps ? Des matériaux bioniques qui remplacent certaines fonctions du corps humain. Antonella à des capteurs dans les oreilles, cela lui permettant d'entendre deux fois mieux qu'une simple ouïe, comme les ultrasons. De plus que ses beaux yeux ont eut droit eux aussi à des micro-cellules qui lui permettent de voir dans le noir. Son cœur de sylphide est moitié bionique moitié en chaire. Son corps est empli d'un sang bleu. Totalement différent de ce qu'on voit de normale, il lui reste des organes de sylphides serte mais bon nombre de substances sont spéciales. Avec l'âge Antonella ne vieillira pas, figée dans son éternelle jeunesse son créateur n'avait voulu la faire perdre sa beauté. Jusque la mort elle sera jeune. Une force colossale, des hormones développés. Pratiquement tout en elle a été changé. Bien que son apparence soit comme celle d'une autre pratiquement.



† Psychology of this person †




Antonella a une drôle de façon de penser. Nous devrions commencer par le plus facile à déceler en elle, et bien nous ferons simple. Que pensez-vous de la nuit, quand celle-ci recouvre le ciel pour répandre son voile sombre. Des abimes dans lesquelles ont se perd, dans un fond sans fin. Quand les rayons de lune éclairent faiblement le ciel étoilé. Pensez qu'Antonella est la réincarnation de la nuit. Elle possède un caractère unique. J'ose le dire.

Son âme est une âme qui n'apprécie pas la présence des autres, plutôt taciturne....Antonella est un puis sans fond dont on ne peut explorer tout les recoins. Seul la solitude plait à notre complaisante femme. Autant peu bavarde, vous pourriez parler à un mur quand vous vous adressez à elle, la raison de cette présence de parole si faible ? C'est simplement qu'il faudrait déjà que vous provoquiez une once de d'intérêt en son âme. Notre jeune rose est pour le moins inintéressée par les personnes qui l'entourent. Elle semble lassée du monde environnant. Enfin, il semblerait. Peut-être que nous nous trompons, car nous ne savons que peu de choses sur sa personne. C'est un mélange de timidité mêlé à une certaine perplexité. La belle ne sait pas quoi penser réellement du monde qui l'entoure. Elle ne possède pratiquement aucune détermination, car après tout on ne lui à pas laissé le plaisir du choix. Si elle vient à avoir un but, c'est uniquement lors de ses missions. Là nous touchons un autre domaine plus dangereux sur la personnalité d'Antonella.

Lors de l'une de ses missions, elle ne laissera personne entraver son chemin. Sinon, elle l'éliminera rapidement. Elle fait abstraction de ses sentiments pour pouvoir correctement faire ce qu'on lui demande. Une fois qu'elle part en chasse, plus rien ne l'arrête. Elle observe, surveille ce qui l'entoure et tout cela dans le plus grand silence qu'il soit. Elle s'y prend très bien, et la discrétion est son domaine de prédilection. D'ailleurs vous apprendrez vite que cet Artefact ne supporte pas les personnes ignorantes qui ne savent rien de la vie, ce sont en général les personnes innocentes qui ont le dont de lui faire perdre patience. Ainsi que les personnes qui ne passent que leur temps à se plaindre. Surtout que tout le monde ne possède pas une vie d'enfer.

Antonella, est un Artefact. Nous savons comment on les traite, elle s'est vite fait à son statut pour survivre ici dans un monde ou on ne lui prête pas de place à égal si ce n'est qu'au rang d'esclave. Non pas qu'elle soit soumise loin de là mais tant qu'on abuse pas d'elle. Elle rend les services qu'on lui demande, elle les exécute sans mêler ses avis personnels.

Après tout, Antonella se dit qu'elle a quelque chose à faire de sa vie. Ce n'est pas une personne du genre à attendre quoi que ce soit des autres, non certainement pas. Ni a accorder sa confiance, qui possède Antonella comme Artefact ne doit pas s'attendre a de la gentillesse de sa part, au contraire. Si elle obéit, elle sera de glace. Si elle n'insulte pas, elle méprise en silence. Si elle n'agresse pas, elle fuit. Les êtres soit disant supérieurs provoquent en elle, une haine qui ne s'exprime nul part sur ses traits. Seul dans son regards passent parfois, des émotions profondes. Elle cultive cette haine dans le plus grand silence, haine qui englue sa personne comme jamais. Elle rêve de liberté, d'un monde ou elle serai libre de faire ses propres choix. Et surtout, de ne plus recevoir d'ordres. Oh oui, c'est une chose que la belle rêve chaque nuit lorsqu'elle regarde la lune. La lune qui lui semble si familière. Elle ne peut se passer de la nuit et du ciel sombre. Qui oserai la tirer de ses rêveries et pensées profondes finirait par se recevoir des éclairs divins. Peut-être semble-elle passive, et oui la jeune femme n'en demande que peu. Les rares moments qu'elle peut passer seule sans que personne ne lui intime d'ordres, ces rares choses qu'elle apprécie dans sa vie, il ne faut surtout pas les lui retirer, ou vous vous exposerez à des dangers que peu oseraient provoquer.

Ce qu'elle cache au plus profond de son être est une tornade qui peut exploser à tout moment, quand on retient ses émotions trop longtemps, elles finissent par ressortir dans un flot ravageur qui engloutit tout sur son passage. Ce qui réside en elle est une boule noire. Un mélange de frustration profonde par son statut, par le traitement qu'on lui a infligé. Par la haine qu'elle ressent quand on la regarde en la prenant pour une possession. Une chose acquise. Une colère de ne pas se sentir aimée à sa juste valeur. La belle à aussi une face très froide qu'elle montre en apparence et de ses lèvres fusent souvent des sarcasmes, quand elle se permet de les dire à haute voix c'est quand elle est seule avec quelqu'un, là nous pouvons dire qu'elle ne se retient pas tellement. Si d'apparence elle a un caractère passif et plutôt obéissant il n'en est rien. Outre ses missions la jeune femme accepte peu de choses, croyez le. Elle connait ses forces et ses limites, quand à ses plaisirs intimes, elle se garde bien de les dévoiler...Pourquoi le faire ? Antonella ne possède pas l'espoir. On le lui à ôter de l'esprit. Certains sentiments en elle semblent mort :
-La compassion. Pourquoi ressentir ça dans ce monde sans pitié ? Sans compréhension. La douceur, une chose qu'elle à oublié avec le temps. Ca ne l'est plus. Le touché ne serai-ce qu'une fois ? Qui c'est l'effet que cela aurai sur elle..
-La pitié non plus. Elle l'a abandonné...elle à tout sacrifier pour ne suivre qu'un but. Suivre ses missions.
-La peur ni la gêne de soit. Quand on à vécut le pire dans une vie, les choses les plus terrifiantes ne le sont plus...Elles ne font plus si peur une fois vécut. On la tellement torturée...Tellement explorée qu'exposer son corps nu ne lui fait ni chaud ni froid.

Ce que je peux encore vous dire ? C'est qu'elle prend plaisir lorsqu'on lui en donne l'occasion a faire souffrir les gens, Antonella n'est pas dépourvu de cette cruauté froide et glaciale. Ses crocs sont bien cachés mais pourtant présents, ainsi que son cœur de glace qui contient de la lave. Toute chose en cache une autre et bien plus forte parfois.



† History in a lifetime †



Antonella est le résultat d'Alchimie. D'association de métal au corps d'une personne avec une race de base. Une chose totalement artificielle. Antonella à connut plus tôt la chaleur de l'amour. D'avoir une famille la pour la faire grandir. Antonella était née Sylphide, une elfe plus particulièrement. Une fois née elle a grandit jusque l'âge de neuf ans entourée de ses tendres parents. Elle ne manquait de rien et elle semblait comblée par la vie qu'elle menait. C'était alors une fille unique, et elle ne s'en était pas plaint, jusque là elle avait eut le temps de découvrir la vie. Après tout elle avait la chance d'être logée chez ses parents. Elle était toute jeune déjà, une jeune et talentueuse enfant. Ses études scolaires faisaient la fierté de ses parents. Ils la chérissaient de tout leur cœur.

Cela créera de bon souvenir a notre artefact qui encore aujourd'hui aime a se souvenir de son enfance. Quand ils dinaient tout les soirs au retour du père, qui était exténué par sa journée de travail. Une bonne famille à laquelle chacun apportait un petit plus. Son père détendait toujours l'atmosphère en racontant toute sortes d'histoires et de blagues. Et sa mère réconfortait dans la mesure ou elle était pleine d'une bonté unique. Enfin nous savons tous que le bonheur est éphémère. Celui d'Antonella aura été brisé. En quelques secondes tout son univers de bonheur devint un trou noir par lequel ne passera plus que le vide.

Un jour alors qu'elle travaillait sur la table du salon, à faire ses devoirs pour le lendemain. La sonnette de leur maison retentit. Elle leva la tête alors que sa mère partit ouvrir la porte, la petite fille entendit des voix masculines cependant sans voir de qui il s'agissait. Quelques mots arrivèrent à ses oreilles comme "Perquisitionner ?". Elle pencha la tête et posa son stylo alors qu'elle vit sa mère vouloir refermer la porte rapidement l'air chamboulée. Une main pourtant l'en empêcha. Les hommes pénétrèrent la maison, deux hommes vêtu tout de noir brandissaient un genre de badge qu'Antonella aperçut vite. A l'époque elle ne savait pas qu'il s'agissant d'un badge pour montrer qu'on est agent de sécurité. Son père vint au côté de sa mère alerté par le bruit alors qu'elle expliquait ce qu'il se passait pleurant déjà.

"Il...ils veulent nous prendre Antonella, tu entends on ne peut pas les laisser faire..C'est notre enfant...Ils n'ont pas le droit !!!"
Alors seulement elle comprit que ces hommes étaient venus pour elle. Son père retint les épaules de sa mère criant contre les hommes de partir. Et tout dérapa. Antonella se leva d'un bond perdue et brisa un vase en cognant la table de son genoux. Le bruit crée attira l'attention des hommes qui repérèrent la petite fille. Ils sortirent alors des armes à feux pour se diriger vers elle. La peur prit place et la petite n'attendit pas. Elle partit se cacher loin des hommes dans la salle de bain remarquant que sa mère c'était jetée contre un homme pour l'empêcher d'agir. Son père attrapant le poignet du deuxième homme. Ils voulaient la protéger.

Une fois en sureté elle observa tout autour d'elle les sanglot étouffant ses pleurs, les larmes dévalant ses petites joues. Elle c'était enfermée dans la pièce un effroyable bruit retentit..Puis un autre, ca se passait juste sous elle. Dans le salon, un crie étouffé parvint à ses oreilles. Elle se mit a pleurer à chaudes l'armes les mains sur ses oreilles...Ses parents ? Ou étaient-ils que se passait-il à la fin ! Malheureusement des bruits de pas se rapprochèrent et firent taire ses questions. Elle sursauta et s'accrocha au tuyaux de lavabo quand le pied brisa la porte en mille morceaux. Ils étaient si horribles qu'elle ne put que s'enfoncer d'avantage dans la peur. Un des deux hommes la tira de toute ses forces pour qu'elle lâche le tuyaux. Elle résista une bonne minutes en se débattant de toute ses forces, mais une petite fille ne peut pas grand chose pour les adultes, l'homme était plus fort. Sa prise sur le tuyaux se brisa et elle se fit menotter les mains. Pourquoi...elle n'était pas une criminelle..pas besoin de se montrer si froid !
Ils la poussèrent dans les escaliers et la firent avancer. Là elle découvrit un atroce spectacle. Son père était là, immobile...Contre une fenêtre brisée par ce qui avait dut être son impact..De multiples goutes et flaques de sang s'évadant de son corps dans ses serpentins sur le sol. Des bouts d'organes étaient restés plaqués au mur. Il était inerte et son regard encore écarquillé dans le vide sur un point fixe. Sa mère semblait avoir les os brisés à quelques mètres. Son corps était difforme, baigné de larmes elle semblait avoir du mal a respirer. Sa mort était lente, douloureuse...Antonella cria le nom de ses parents la bouches tremblant, la voix brisée par cette scène qui n'aurai jamais du avoir lieu. Sa mère incapable de bouger murmurait le prénom de sa fille, elle semblait si terrifiée à l'idée qu'on lui ôte sa fille. Les hommes la plantèrent a genoux devant sa mère. Et avec une cruauté sans nom posèrent un pied sur la tête de la pauvre femme. Et dans une mauvaise impulsion rièrent sous le crane compressé de la mère qui se brisa sous la pression laissant échapper un dernier crie d'agonie. Antonella fut tout d'abord sous le choque. Elle ne put même pas pousser un crie, c'était trop. Elle tremblait de tout son corps les yeux perdu sur le cadavre. Chute mortelle pour l'esprit fragile de la petite qui fut emmenée en dehors de chez elle. Un coup tout à fait normal qui consistait a lui faire perdre toute attache...Pour la rendre docile et obéissante.

Elle fut emmenée dans un lieux totalement inconnu, muré de plaques de fer. Un endroit froid et des gens brutes. Sans douceur pour vous rassurer. Dès lors commença un nouvelle apprentissage pour Antonella. L'art d'être un objet. Oh très charmante chose hein, tout d'abord on lui présenta un directeur qu'elle devrait nommer comme tout autre objet ici "Père". Mot qui lui donna envie de vomir, son vrai père n'était pas lui. Elle avait encore son image collée en tête. Et la haine monta en elle sans qu'elle ne la montre. Car il lui apprit bien vite qu'ici c'était lui le chef. Elle le sut bien vite car sa première bêtise fut de lui répondre sèchement quand il prétendit être l'ingénieux homme qui aide toute une nation à s'armer. Et sa façon de lui prendre le menton, si doucement..Mais si perversement...C'était un homme pervers.

Immédiatement après cette rencontre pour le moins rageante Antonella fut emmené dans sa futur chambre. Une pièce qui ne possédait qu'une petite fenêtre par laquelle elle ne passerai même pas. Un lit une place miteux qui prenait la moitié de la place de sa chambre. Des wc de prison. Non en fait, c'était plutôt une cellule mais si pour lui faire passer la pilule on disait chambre. Une fois enfermée, Antonella ne put que pleurer répétant sans cesse "Mamann, Papa..j'a..j'ai peur"









† Hey, you what are you doing here ? †

✖ Surnom de la house : Antooo.
✖ Comment ce newbie à finit chez les fou : Il est arrivé la en soucoupe volante !
✖ Code du règlement : Validate par Antonella elle même
✖ Un petit com's sur le forum ? Je m'aime 8D




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand la fille de la lune à un nom~ -> Antonella O'Gartneth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gretel ★ Quand le sage montre la lune, l'abruti regarde le doigt.
» Elfie Wolf,fille de la Lune
» Ce qu'il se passera dans le tome 8. (spoilers ;D)
» Un peu de culture générale
» Quand la fille chasse son père

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Formalités ::  Dossiers d'identités-